Portrait de diplômée, Géraldine Florsch (G2001) :

Fleuron de l’industrie française, Airbus ne construit pas que des avions. Géraldine Florsch, diplômée topographe de l’INSA Strasbourg en 2001, est devenue experte en géomatique dans l’une des trois divisions, Airbus Defence and Space. A la confluence de la géographie, de l’informatique et de l’innovation, elle s’y épanouit depuis 14 ans.

“C’est excitant de travailler avec les images satellites. Ça a un côté ludique. C’est agréable d’aller au travail avec le sourire”. Géraldine Florsch a visiblement trouvé sa place au sein du pôle intelligence d’Airbus Defence and Space. Le service produit et livre des images satellites, et propose des services connexes pour différents secteurs : la défense, le transport maritime et aérien, l’énergie (prospection, réseaux, chantiers…), l’aménagement du territoire… Géraldine Florsch est spécialisée dans les applications pour l’agriculture, l’environnement et les risques. Elle participe par exemple au développement d’outils intelligents pour la gestion forestière ou agricole. “A partir des images satellites, on peut notamment extraire des informations sur l’état de la végétation et, en collaboration avec des agronomes, nous développons des outils pour les assureurs, ou les agriculteurs pour piloter leurs cultures” explique-t-elle.

Ambiance start-up dans un grand groupe

Selon les cas, elle réalise elle-même les développements informatiques, les supervise, ou aide ses collaborateurs à les mener ou à utiliser les nouvelles technologies. Elle n’est pas écrasée par une hiérarchie. “Mon rôle est assez transversal, d’où le terme “expert”. Je contribue à différents projets”. C’est un travail d’équipe, où on partage beaucoup. C’est une ambiance start-up dans un grand groupe”. Les outils et les techniques évoluent sans cesse et rapidement ; elle aime naviguer dans cet environnement d’innovation. L’an dernier, l’entreprise avait recruté 200 personnes, preuve du fort développement du secteur.

Le projet dont elle est le plus fière est “Starling”, développé en collaboration avec une ONG, et dont Nestlé est le premier client. Il permet de s’assurer que l’huile de palme utilisée par la firme n’est pas issue de la déforestation. 

Se faire confiance

Géraldine Florsch adore les cartes, cette façon de représenter l’espace la fascine. C’est ce qui l’a conduit à choisir la topographie à l’INSA Strasbourg. « J’ai tout aimé à l’INSA Strasbourg, c’est une formation très chouette » sourit-elle. Elle se souvient notamment d’avoir participé aux charrettes avec ses colocataires en architecture. En dernière année, elle a appris le traitement des images satellites, avec une prédilection pour les questions environnementales. Elle a réalisé son projet de fin d’études dans un laboratoire de recherche toulousain, le Centre d’études spatiales de la biosphère [1]. Le stage s’est poursuivi par un contrat de deux ans.

Grâce à une candidature spontanée et de multiples relances pour que son CV soit “mis en haut de la pile”, elle est recrutée comme ingénieure R&D chez Astrium en 2005, qui deviendra Airbus Defence and Space (en 2014). Depuis 14 ans, elle y consolide son expertise, jusqu’à être aujourd’hui une référente experte. Pour l’avenir, elle veut « juste continuer à se faire plaisir au travail et à innover ». Son conseil d’ainée aux étudiants : « Se faire confiance. On peut arriver à tout si on est motivé. Nous avons les ressources en nous. » 

Géraldine Florsch, G2001 (photo : Airbus Defense and Space)

[1]    Laboratoire mixte rattaché au CNRS, au CNES (Centre national d’études spatiales), à l’IRD (Institut de recherche pour le développement) et à l’Université Toulouse 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *